Lifestyle

Ma rencontre avec Cécile

Hello!

Il y a quelques temps j’ai eu le plaisir d’assister à l’atelier « Yoga & Ayurvéda » animé par Cécile Doherty-Bigara. Professeur de yoga et thérapeute ayurvédique, Cécile est sans nul doute une de mes plus belles découvertes d’Instagram. Chacun de ces textes résonnent en moi et semblent écrit pour traduire mes sentiments du moment. Je ne compte le nombre de fois ou j’ai eu les larmes aux yeux en lisant ses lignes. Lorsque Cécile écrit, elle nous ouvre son cœur, c’est toute l’intimité de sa personnalité qui transparaît, pour moi chaque texte est une pépite, elle est ma plus belle thérapie!

Donc autant vous dire que lorsque j’ai su qu’elle faisait un atelier sur Paris j’ai sauté sur l’occasion! Un vrai bonheur en perspectif!

cécile

Le yoga a une place très particulière dans la vie. Je l’ai pratiqué durant deux ans en association puis plus ou moins régulièrement chez moi pour arriver à une pratique quasi quotidienne. Enceinte, il m’a permis de rester en mouvement, de soulager ma sciatique et détendre mon dos. Globalement le yoga m’aide à me relaxer et à mieux gérer mes émotions! Je vous prépare d’ailleurs un article sur mes chaîne Youtube préférées. Et j’espère, un jour, pouvoir m’organiser pour retrouver le chemin des cours « en vrai »!

Pour le côté Ayurvéda, j’ai lu quelques articles sur le sujet. Je m’y intéresse mais je dois avouer que ce domaine me paraît tellement vaste que j’ai du mal à savoir où commencer, comment mettre en application… Du coup l’atelier de Cécile tombait à pic pour me donner de nouvelles pistes!

L’ayurvéda est une médecine traditionnelle originaire de l’Inde, c’est la plus ancienne du monde. « Ayur » signifie « vie » et « Veda » signifie « science ou connaissance » on peut donc traduire ce terme comme « Connaissance de la vie ».  A l’aide d’outils concrets comme la détox, l’alimentation, la méditation, le yoga, la phytothérapie ou encore le massage, l’Ayurvéda nous permet d’équilibrer notre nature profonde ( VATA, PITTA ou KAPHA ). Vous trouverez un test en ligne  pour découvrir votre dosha sur le blog de Cécile, profitez en pour aller découvrir ses magnifiques textes inspirants! 

cécile 3

Me voilà donc partie ce 7 mai 2017, sur Paris, avec un peu appréhension je dois dire car Cécile fait partie de ces personnes qui m’impressionnent même sans les avoir rencontré. Nous avions rendez-vous au studio Elephant Paname au sein d’un quartier fort sympathique. Cécile nous a accueilli de son sourire bienveillant, elle nous a expliqué par la suite que normalement elle accueille les personnes individuellement mais là, notre arrivée en masse ne l’a pas permis. 

On s’est toutes installée sur nos tapis pour la première partie « Ayurvéda« . Après une un petit récapitulatif des bases, Cécile nous a présenté son « Manifeste pour guérir & s’épanouir« . 

Je vais ici vous transmettre les notes que j’ai pris!

  • Cosmos / Planète / Eco Système

Il est important de prendre que conscience que notre nature est liée aux éléments et que le fonctionnement du monde est cyclique: il y a des hauts suivi de bas « la roue tourne »! 

En tant que femme, nous sommes connectés à la lune. Par exemple si nous avons nos règles à la nouvelle lune nous ovulerons à la pleine lune et inversement. Cécile a d’ailleurs fait un superbe article à ce sujet « le sens caché du cycle menstruel « . Le fait de se connecter à cet astre nous ramène à une sagesse ancestrale

  • Espèces

En tant qu’Homme nous avons la plasticité neuronale la plus changeante. Nous avons une capacité à s’adapter et à changer. Nous sommes une « espèce » de la journée mais il y a de plus en plus de décalage dans certains pays, les gens mangent beaucoup le soir. Alors que c’est pile à ce moment la que notre corps souhaite se reposer. En Ayurvéda, il faut manger tôt ( 18h30 ) et léger.

  • Rythmes / Saisons 

Partie sur laquelle nous sommes passées assez rapidement puisqu’il est désormais connu que manger de les fruits et légumes de saison est non seulement écologique mais bien meilleur pour l’organisme!

  • Les ancêtres

Partie ou Cécile s’est beaucoup livrée puisque actuellement c’est un sujet qui la touche beaucoup! 

Si cela vous « parle », il est important de se renseigner, de poser des questions, savoir comment vivaient nos ancêtres. Connaître l’histoire de sa famille et sa culture peut avoir une influence sur notre vie, puisqu’on peut porter les traumatismes sur plusieurs générations. Notre état psychique dépend à 50% de comment était notre mère pendant la grossesse par exemple. 

Le premier pas est de pardonner à ses parents car eux aussi ont été « victimes » de leurs propres circonstances.

La maman de Cécile par rapport au père de celle ci a eu une très jolie phrase:

« Ce n’est pas qu’il ne t’aime pas toi, il ne s’aime pas lui ».

C’est une partie que j’ai trouvé très intéressante même si pour le moment je ne sens pas prête à me confronter à certains aspects de ma vie. Je ne suis pas prête à questionner mes racines car actuellement je suis dans une phase de maternité, mon cœur est dirigé vers mon fils et cet amour nouveau qu’il a fait naître en moi. Je suis trop tournée vers l’avenir pour revenir à mon passé.

  • Constitution

Les fameux doshas dont je vous parlais plus haut. Une personne plutôt Terre sera ancrée dans le présent, une autre plutôt Air sera agitée quant à la dominance Feu elle sera plus ambitieuse. 

  • Le feu digestif 

Nous parlons donc ici de digestion, par exemple si vous ne laissez pas votre corps se reposer le feu digestif sera continuellement en action. Lorsque votre ventre gargouille vous n’avez pas forcément faim, il est simplement en train d’évacuer. Il faut éviter de boire pendant les repas car l’eau va éteindre le « feu » et provoquera une mauvaise digestion. Par contre vous pouvez tout à fait boire un verre d’eau chaude le matin, personnellement je rajoute 1/2 jus de citron, cela agira comme une douche intérieure après la nuit et vous permettra d’avoir un bon transit.

  • Histoire / Santé 

Cette partie se raccorde avec celle des « ancêtres » puisqu’il s’agit de connaître la santé de nos parents pour mieux comprendre la nôtre.

  • Se nourrir

On se nourrit dans sa cuisine mais aussi dans sa salle de bain. En Ayurvéda on utilise que des huiles et pas de crème. Chose logique puisque notre peau est protégée naturellement par le film hydrolipidique, en prenant soin de notre peau avec des huiles celles ci sont plus absorbées que l’eau contenue majoritairement dans les crèmes. 

On nourrit aussi notre affection par les câlins, les rires…

  • Communauté 

De 18h à 22h c’est le « temps kapha », celui des activités qui ramènent de l’énergie. Dans notre société il est bon de penser à déconnecter de temps en temps et de profiter des personnes qui partagent notre temps. Nous avons tous quelques choses à apprendre des autres. D’où l’intérêt de ne pas « s’encombrer » de personnes qui nous sont toxiques.

  • Comment s’élever ?

Nous avons besoin d’outils pour ne pas accumuler: le yoga, la méditation, le sport… tout ce qui peut vous faire du bien. La connexion aux autres, l’amour et l’ouverture sont autant de domaines que vous pouvez exploiter pour vous sentir mieux, pour décompresser, prendre du recul…

A l’issue de cette première partie j’ai eu le sentiment d’avoir accumulé beaucoup d’informations et qu’un nouvel aspect de vie m’avait été révéler. Ma nature de femme, ma connexion aux autres, le fait que je me renferme et mon envie de trouver plus de sérénité et de savoir ce qui est bon pour moi sans me soucier des avis extérieurs. J’ai beaucoup apprécié le fait que Cécile prenne le temps de répondre aux questions et surtout, cela m’a fait bizarre au début, mais elle faisait vraiment attention aux mots qu’elle choisissait. Chaque phrase, chaque réflexion étaient réfléchis, donnant lieu parfois à des silences qui m’ont mis un peu mal à l’aise et qui au final amenaient une sérénité et une intelligence dans le « débat ». Ce malaise que j’ai ressenti au début est simplement dût au fait qu’aujourd’hui on fait tout vite, on agît vite, on parle vite, on répond vite finalement on est plus habitué à ce que quelqu’un prenne le temps de nous répondre précisément, prenne le temps pour nous tout simplement.

Ensuite nous avons fait une pause, durant laquelle j’ai pu discuter avec une jeune femme. Nous avons parlé d’éducation, des barrières que nous nous mettons dans la vie et finalement de la force qu’il faut parfois pour s’affranchir de l’avis et du jugement de nos parents. 

Dans la deuxième partie de l’atelier « Yoga », nous avons pratiqué au son de la voix de Cécile. Au début cela m’a un peu perturbé de ne pas « voir » mais finalement cela m’a obligé à être concentrée sur ses mots; j’aurai presque pu faire les postures les yeux fermés. C’était très agréable, j’ai eu la sensation d’être dans une bulle. Je n’étais pas dans la recherche de performance simplement dans la recherche des sensations et c’était formidable.

Le yoga que Cécile nous a proposé était un yoga d’ouverture: ouverture du cœur, ouverture des hanches, ouverture de l’esprit… En préambule, elle nous a fait noter à quoi nous étions fermées. Qu’est-ce qui nous empêche d’avancer, de nous ouvrir aux autres.

Nous sommes restées longtemps dans chaque position, nous les avons ressenti jusqu’au bout, jusqu’à savoir quel « goût » avait notre corps à cet instant. Chaque minutes passées étaient comme une méditation intérieure. J’ai senti mon corps se déverrouiller et s’apaiser tout au long de la séance.

cécile 3

Lorsque l’heure de se séparer est arrivée, nous avons pu dire quelques mots à Cécile et je ne sais pas si c’est l’effet du yoga, ou de toute cette énergie qui circulait dans la pièce mais comme beaucoup quand Cécile m’a serré dans ses bras j’ai lâché quelques larmes. Parce que son câlin était tellement inattendu, parce que nous n’avons pas l’habitude d’être enlacé de cette manière, parce qu’après cette « séance » finalement ce câlin était pile ce dont j’avais besoin. 

Vous pourrez penser que cela fait beaucoup de mots pour une séance de yoga mais j’ai vécu ce moment comme une révélation. Celle de vouloir être plus positive, d’arrêter de m’imposer des personnes toxiques et négatives qui au final ne font que m’encourager à rester dans cette mauvaise dynamique. Durant cet après-midi j’ai senti que je pouvais être autrement, que je pouvais être meilleure et surtout que je pouvais trouver la force de dire « non », d’aller au bout de mes projets. Le chemin sera sûrement long mais mon intention est la.

cécile 2

Alors aujourd’hui je voudrai te remercier, Cécile, pour ce beau moment, cet instant un peu suspendu, cette petite bulle. Merci aussi pour tout cet amour que tu nous as donné sans concession.

Nous étions plusieurs à cet atelier, je pense que chacune d’entre nous l’a vécu à sa manière et pourrai l’écrire avec des mots différents des miens. J’ai mis tout mon cœur dans cet article, j’espère avoir réussi à vous partager tous les sentiments qui m’ont submergé et combien cet instant a été le point d’un nouveau départ… 

Les sites

Le Palais Savant

Cécile Doherty Bigara

Chaîne YouTube

 

  • J’ai trouvé les photos de cet article sur Google mais ils sont issus du site de Cécile.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s